Comment faire le deuil d’une amie?

 

 

Parmi les relations les plus profondes et uniques qui existent, l’amitié en est une. Par conséquent, en cas de décès d’une amie, surmonter son absence est très difficile. Il peut s’agit d’une confidente, celle qui vous a soutenue dans tous vos moments difficiles et dans vos jours de bonheur. C’est celle qui reste toujours à votre côté quoiqu’il se passe dans votre vie. Pour faire le deuil d’une amie, suivez les conseils mentionnés dans cet article pour arriver à l’apaisement et à la guérison. 

 

Assister aux obsèques

 

Pour apprivoiser votre souffrance suite à la perte de votre amie, l’étape fondamentale pour le processus du deuil est d’assister aux obsèques. Ces dernières vous aideront à mieux prendre conscience de la mort de votre amie. En voyant son corps, vous réaliserez la perte tout en pouvant lui dire au revoir dignement. Il est aussi possible de lui préparer et offrir des plaques ou articles funéraires personnalisables que vous pouvez commander sur lecoqfuneraire.fr.

 

Participer activement à la cérémonie funéraire

 

Outre les articles funéraires personnalisés, vous devez participer activement au déroulement de la cérémonie funéraire. Si vous savez jouer d’un instrument, vous pouvez proposer un morceau ou dédier à votre amie sa chanson préférée. N’hésitez pas à vous impliquer entièrement dans l’organisation de la cérémonie ou de la réception. Pour apporter plus d’apaisement à votre âme et à votre cœur : 

  • participez à la mise en place des chaises ;
  • posez quelques fleurs dans la chambre funéraire ;
  • aidez au service, etc.

Constituer un beau témoignage de votre amitié 

 

Écrire une lettre ou un journal

Vous devrez apprendre à vivre sans votre amie en gérant vos émotions. Pour cela, la meilleure façon de garantir qu’elle reste dans votre mémoire et dans votre vie peut être d’écrire. Grâce à une longue lettre ou un journal, vous pouvez raconter tout ce que vous avez échangé et ce qu’elle vous a apporté. Comme il s’agit d’un journal, vous êtes libre d’écrire tout ce qui vient à votre esprit la concernant ou lorsque vous étiez ensemble. Ensuite, vous avez le choix de le partager avec vos proches ou de le garder secrètement.  

 

La faire découvrir à son entourage

Pour retenir toutes vos années de relations amicales et vos derniers moments passés conjointement, parlez d’elle autour de vous. Partagez vos photos et vos souvenirs et essayez de la faire connaître à son entourage sous un angle unique. Vous pouvez aussi créer un espace en ligne en hommage à elle pour honorer sa mémoire. Vous allez y publiez vos souvenirs heureux et positifs (photos, messages, …). Cela témoigne le maintien d’un lien fort et symbolique entre vous et vous permet de recevoir un soutien de vos proches.

 

Autres manières de faire le deuil d’une amie

 

Il existe d’autres manières de faire le deuil d’une amie plus sereinement tout en vous préparant à la guérison.

 

Accueillir vos réelles émotions

La perte d’un être cher comme une amie fait ressentir beaucoup d’émotions : tristesse, culpabilité, peur, etc. Elles sont importantes et il faut les laisser venir. N’essayez pas de les réprimer, mais essayez plutôt de les comprendre. Cela vous permettra de trouver les outils et les ressources qui vous aideront à avancer en apprenant à vivre sans elle.

 

Faire part de vos ressentis et exprimer vos besoins

Dans votre entourage, il y a toujours au moins une personne qui est capable de tout entendre sans juger, mais simplement écouter. Cette personne à l’écoute bienveillante est votre meilleure interlocutrice. Partagez avec elle tout ce que vous avez sur le cœur et exprimez clairement tous vos besoins. Elle saura vous aider à vous sentir mieux et elle vous offrira un soutien efficace. Pour reprendre pied et avancer plus vite dans vos moments de deuil, vous devez : 

  • penser aux autres personnes souffrantes et leur démontrer davantage votre affection ;
  • prendre le temps de faire votre deuil ;
  • apprivoiser la séparation physique avec votre amie décédée tout en faisant perdurer le lien d’amitié qui vous a uni ;
  • essayer de vous occuper les mains et l’esprit : coudre, lire, faire du sport, etc. ;
  • confier votre souffrance à un proche ou à un spécialiste.
Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn