Le tchouktchouka et ses 3 versions tout droit venu d’Algérie, de Tunisie et du Maroc

Appelé aussi « shakshuka » ou encore « chakchouka » ce plat traditionnel réunit plusieurs ingrédients de ce qu’on aime en général, dont des légumes, des œufs et des épices. Le tout étant réuni dans une même poêle, il se prépare à base de poivrons et de tomates, un peu comme une ratatouille, plat qu’on retrouve en Europe.

Préparé avec une facilité déconcertante, on retrouve les saveurs incontournables de l’Orient, auxquels s’ajoutent d’innombrables fantaisies. Toutefois, ce plat du Maghreb se diffère selon leurs recettes originales issus des différents pays qui l’ont préparé comme la purée de carotte. En outre, la version du plat algérienne se trouve différente de celle de Tunisie et du Maroc.

Qu’est-ce que la tchouktchouka ?

En apparence, ce plat peut être comparé à une ratatouille, dans le sens où on y ajoute tout un tas d’ingrédients afin d’en faire un potage ou une soupe. Ici, il s’agit plutôt d’une piperade à laquelle on ajoute des œufs entiers en fin de cuisson et enrobés d’une sauce savoureuse et coulante à souhait.

En commençant à faire revenir les oignons sur la poêle, mélangés à de l’ail ou de l’échalote, il est possible d’y intégrer ensuite les épices, ainsi que le reste des ingrédients. Vous pouvez ensuite laisser compoter pendant une dizaine de minutes afin d’obtenir une sauce assez bien épaissie. Le plus simplement possible, introduisez finalement les œufs et laissez couvert jusqu’à ce que les œufs soient totalement imprégnés.

Les variantes de la tchouktchouka

variantes de la tchoutchouka

Au fil du temps, les recettes de ce plat traditionnel ont quelque peu varié, en y introduisant plusieurs fantaisies à la recette originale. Évidemment, la tomate et le poivron restent la base du plat, mais la préparation se voit introduire aussi des épinards, des asperges, des pois chiches, du chorizo, ou encore des haricots blancs. 

D’autre part, les épices peuvent aussi faire l’objet d’une variété tout aussi généreuse. On retrouve parfois des herbes fraîches différentes selon le goût et l’humeur, comme la coriandre, le persil, la menthe ou encore le basilic.

La tchouktchouka marocaine

Ce plat est beaucoup préparé au Maroc et se consomme généralement en tant qu’entrée froide ou chaude. Parfois, il se déguste en accompagnement de grillade, façon bruschettas en tartines de fromage et de chorizo épicé. 

Pour ce faire, voici les ingrédients à disposer :

  • 4 Poivrons rouges
  • 1 boîte de tomates pelées
  • 1 piment
  • 1 cuillère à soupe de poivre rouge (paprika)
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1 cuillère à café de cumin
  • Sel

Préparation

Faire griller dans un premier temps les poivrons et le piment. Ces derniers peuvent être mis sur le feu, ou directement au four, en les retournant le plus souvent pour éviter qu’ils ne brûlent. Après avoir fait chauffer l’huile, vous pouvez couper les piments en lamelles et y ajouter le poivre, le sel, le cumin et l’ail.

Faire cuire l’ensemble pendant 10 min à feu vif, et laisser ensuite mijoter à feu très doux, en remuant souvent jusqu’à évaporation du jus, qui devrait signifier la fin de cuisson.

La tchouktchouka algérienne

tchoutchouka-algerienne.

Proche de la cuisine marocaine, la cuisine algérienne dispose d’un fond commun dû à leur appartenance à la civilisation du blé. Toutefois, ce qui les rend différent réside dans la particularité des épices algériennes. En outre, voici les ingrédients qu’on utilise en Algérie pour la préparation de ce plat :

  • 4 poivrons (dont 2 rouges et 2 verts)
  • 1 cuillère à café de paprika
  • Sel et poivre moulu
  • Feuilles de brik
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  • 1 tomate
  • 2 gousses d’ail émincées

Préparation

Griller les poivrons au four et les envelopper dans un sac plastique pour les faire refroidir avant de les peler. Ajouter l’ail et la tomate dans de l’huile après avoir chauffé au préalable. Au fur et à mesure, ajouter les poivrons, le paprika, le sel et le poivre, ainsi que les feuilles de brik. En mélangeant pendant la cuisson, laisser revenir à petit feu jusqu’à évaporation du jus.

La tchouktchouka tunisienne

La cuisine tunisienne se différencie par l’utilisation d’une épice en particulier : le Raz el hanout, qui est aussi employé dans la préparation du tajine et de certains couscous. Emblématique de la gastronomie tunisienne, l’épice apporte un arôme de chaud et suave, avec de légères notes sucrées. Les ingrédients pour ce plat sont :

  • 6 tomates
  • 3 poivrons (dont un rouge, un vert et un jaune)
  • 3 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 4 œufs
  • 1 cuillère à café de Raz el hanout
  • De l’huile d’olive

Préparation

Ici, la préparation des poivrons se fait avant de les placer au four. En outre, épluchez et retirez leur peau avant de les mettre au feu. Après avoir émincé les oignons et l’ail, éplucher les tomates et les faire bouillir dans de l’eau.

Dans une cocotte, versez l’huile et dorez l’oignon et l’ail. Ajoutez alors les tomates et les poivrons et saupoudrez de Raz el hanout. Vous pouvez laisser mijoter pendant 30 minutes. Une fois la cuisson terminée, vous pouvez ensuite casser les œufs et les laisser cuire sur les légumes.

Partager
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn