Comment est fabriqué la poutargue et comment l’utiliser

poutargue

La poutargue a un aspect assez atypique. Produit du bassin méditerranéen, elle vient du mulet. C’est un poisson rare, ce qui fait qu’elle est considérée comme un produit de luxe. En réalité, on consomme de ce met culinaire, la partie contenant les œufs. Sa saveur est iodée et puissante !

Quel est le goût de la poutargue ?

En apéro surtout ou en entrée, la poutargue sait ravir nos papilles. Plus savoureuse et puissante que le thon ou le cabillaud, sa dégustation fait ressortir une saveur très iodée et particulièrement dense : Un pur produit de la mer.

De la durée du séchage et de la dose de sel, dépendra la puissance des arômes plus ou moins serrés. Attention toutefois car une poutargue trop affinée ne sera pas aussi moelleuse en apéritif et perdra sa saveur. Les fins connaisseurs et les pêcheurs n’hésitent pas à les dénicher fraîches, à Martigues, en Provence, qui est son lieu de prédilection.

Quel est le prix de la poutargue ?

Le prix de la délicieuse poutargue varie de 160 à 200 euros le kilo. C’est un des produits de la mer les plus chers, en raison de sa rareté et de son élaboration. Aussi recherché que le caviar, la poutargue est un plat riche en saveur, conçu à partir du mulet, un poisson dont la pêche est complexe et s’opérant dans un laps de temps assez court (voir la rascasse). Les stocks d’une année au réfrigérateur seront effectués sur une courte période. Ensuite le façonnage demande du temps et de multiples interventions humaines !

Qu’est-ce que la poutargue royale ?

La poutargue royale est une spécialité culinaire de la méditerranée. Très connue depuis l’antiquité, il s’agit de masse d’œufs de mulet pressés, séchés et salés. Grâce à ses qualités gustatives et sa finesse, c’est le caviar du grand bleu.

Durant la pêche du mulet, ce dernier remonte la mer pour arriver vers les eaux peu profondes et stagnantes de la méditerranée où il se nourrit. Il retourne ensuite en mer pour déposer ses œufs, ce qui permet aux marins de les détecter. Le navigateur va tendre un filet pour capturer la poche d’œufs !

poisson

Comment est fabriquée la poutargue ?

La poutargue est conçue à partir d’œufs de femelles de mulets. On va extraire la poche d’œufs en une seule pièce et on va la rincer. On rajoute du sel et on fait sécher au soleil. Afin de ne pas abîmer la poche d’œufs, les poissons sont travaillés à la main avec tact. La poche sera ensuite salée, ce qui va permettra de la laver et de la cuire délicatement.

On va rincer la poutargue et enlever les veines afin d’avoir un produit impeccable prêt à sécher. La poutargue sera ensuite consommée comme tel ou recouverte de cire afin de stopper la maturation.

Comment utiliser la poutargue ?

En fonction de l’affinage, la couleur de la poutargue change du jaune orangé au brun ambré. Afin de la déguster, deux options s’offrent à vous :

  • La trancher finement avec un couteau bien tranchant après avoir enlevé la cire, comme on le ferait avec la peau du saucisson ;
  • Utiliser une râpe à parmesan, mais à condition d’avoir une poutargue bien sèche.

Vous pouvez conserver la poutargue jusqu’à 6 mois au frigo, dans une boîte bien fermée.

Comment servir la poutargue pour vos convives ?

Le choix de la poutargue

Tout d’abord, on va s’informer sur la provenance de la poutargue. Choisissez une européenne de préférence et entière, assez épaisse et sous-vide. Vérifiez que la couche de cire ne soit pas trop épaisse, sinon, ce sera assez compliqué de la déguster. Comme toujours, vous pouvez vous renseigner auprès du marchand avant de faire un achat.

recettes

Des idées de recette

Les italiens apprécient la poutargue avec des pâtes, que l’on agrémente de crème et d’ail frais. En lamelles, elle peut aussi s’accorder avec des salades de céleri et de tomates (voir aussi le tchouktchouka).

En Espagne, on l’apprécie avec des amandes grillées et salées, avec une petite note de piment d’Espelette. On peut également la commander à la provençale avec du basilic, du fromage râpé, de l’huile d’olive, du citron ou tout simplement de l’olive pour lui apporter sa saveur comme avec le pied de mouton.

Pour rester dans la simplicité, outre le spaghetti et le risotto, on ne va pas hésiter à en faire des toasts avec du beurre-persil, ce qui est un vrai régal. En amuse-bouche, c’est un choix très intéressant, d’autant plus que l’on peut se permettre d’en manger avec du radis blanc et des figues. Le tout à savourer avec un vin blanc sec pour faire ressortir les saveurs.

 

 

Partager
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn